Parametric data sculpture ou design paramétrique, mais qu’est ce que c’est ?

 

1. La base : le creative coding

Il est encore difficile de donner une définition précise de ce qu’est le “Creative Coding”. Pour faire simple, il s’agit d’une réalisation expressive et non d’une réalisation fonctionnelle. À la croisée de la création graphique/artistique et de la programmation, le principe de “Creative Coding” repose sur des objectifs visuels. Il arrive souvent que l’on associe le Generative Design (création de formes design statiques ou en mouvements grâce à du code génératif) au “Creative Coding”. Ce dernier est souvent utilisé pour créer des visuels en temps réel, des installations artistiques, des projections, des arts sonores et bien d’autres systèmes créatifs. C’est un excellent moyen pour les développeurs de découvrir de nouvelles technologies et de les associer afin de créer d’impressionnantes oeuvres d’arts.

Une conception dite paramétrique permet de créer un modèle à partir duquel plusieurs paramètres peuvent être modifiés (Wikipedia). Ce modèle est créé à partir de liens entre des actions afin d’aboutir à un algorithme permettant de modifier la relation entre ces actions. Lorsqu’un des paramètres de l’algorithme est changé, des nouvelles possibilités sont générées automatiquement.

2. Le design paramétrique, de l’aéronautique à l’architecture

Pensée à l’origine pour l’industrie aéronautique et automobile, la modélisation paramétrique fait, depuis quelques années, l’objet d’une appropriation dans le domaine de l’architecture avec

l’édification de nombreux bâtiments aux formes « complexes ». Il faut casser les codes ! 

Ces techniques semblent avoir permis aux architectes de se libérer des formes traditionnelles et des contraintes de la standardisation, mais aussi d’explorer des formes sophistiquées jusque-là difficiles d’accès.

3. Le design paramétrique au service du design d’espace et du design d’expérience

La place de l’image animée dans l’espace physique est très souvent associée à du contenu publicitaire. Malgré son attractivité supérieur a celle de l’affiche traditionnelle, on l’ignore tout autant.

Et si l’écran apportait de la poésie et séduisait nos sens ? Dans mon mémoire j’ai plongé dans l’univers des marques à la recherche des procédés de séduction des sens au travers du marketing sensoriel. Répondant la plupart du temps à une problématique business le marketing sensoriel à pour but de générer un achat « impulsif » principalement dicté par notre inconscient. Mais ce n’est pas la seule utilisation du design sensoriel. Le design paramétrique allié à une direction artistique adaptée pourrait permettre de faire voyager l’humain dans l’onirisme plutôt que le cynisme et ainsi réorienter la place de l’écran dans l’espace physique.

 

Virtual Depictions: San Francisco / Public Art Project from Refik Anadol on Vimeo.

4. De l’art dans nos écrans

Refik Anadol https://www.instagram.com/refikanadol/